Bibliographie commentée


Tous les ouvrages consultés n'ont pas été répertoriés, seuls les plus intéressants figurent sur cette liste. Je me suis permis quelques commentaires sur la valeur de l'ouvrage et ce que le lecteur devrait y trouver.




02-016678



Autancourt, Pierre d’(aussi orthographié Dautancourt), Le 1er régiment des chevau-légers lanciers polonais de la Garde impériale, Notes sur les campagnes de 1813 et de 1814. Carnet de la Sabretache, 1894. Il s’agit de la publication d’une partie(?) des mémoires manuscrites du général d’Autancourt. Les notes laissées par d’Autancourt mériteraient d’être publiées. Mathieu le cite abondamment et c'est toujours très instructif. Une compilation des Notes historiques se trouve ici.

Barbero, Alessandro,
Waterloo, Éditions Flammarion, Champs histoire, 2008. En dehors de notre propos, mais un très bel ouvrage, source d’inspiration sur la méthode... me semble parfois un peu biaisé en faveur des Anglais...

Bertin, Georges,
La Campagne de 1814 d'après des témoins oculaires, Paris, Ernest Flammarion. Contient quelques témoignages sur les 4 batailles de la deuxième semaine de février 1814.

Bogdanovich, M.I., Istorich Voin 1814 Goda Vo Frantsiii Nizlozhenich Napoleona I, 1865, St. Petersburg. Un gros merci à Mme Lannoy pour le lien ! L’ouvrage contient quelques ordres de bataille d’intérêt. Ouvrage traduit en allemand et publié en 1866 sous le titre : Geschichte des krieges 1814 in Frankreich und des sturzes Napoleon's I, Leipzig, 1866.

Branda, Pierre et Patrice Gueniffey (directeurs),
1814 La Campagne de France, Paris, Perrin, 2016. La bonne surprise de 2016, un excellent potpourri d’articles sur différents thèmes. Pas de descriptions détaillées des batailles, mais on y retrouve une excellente synthèse des opérations sous la plume de Jean-François Brun. L’article de Bruno Colson sur la place de cette campagne dans la pensée militaire mérite aussi un détour.

Brunon, Jean et Raoul, Les éclaireurs de la Garde impériale 1813-1814,‎ Marseille, 1961. Magnifique ouvrage, abondamment illustré, un modèle d’histoire régimentaire. Un seul regret : l’absence de référence aux sources documentaires.

Camon, colonel, La guerre napoléonienne, Les batailles, Librairie militaire R. Chapelot et cie, Paris, 1910.

Campana, J. (chef d'escadrons d'artillerie),
La Campagne de France, 1814, Paris, Lavauzelle, 1922.

Chandler, David G.,
The Campaigns of Napoleon, New York, Macmillian, 1966. Grand classique des Anglo-saxons s'il en est un, très intéressent au niveau opératif. Le seul problème est celui des sources, il est très difficile de déterminer d’où il tire ses informations.

Chuquet, Arthur, Inédits napoléoniens.

Clausewitz (von), Carl, Campagne de 1814, Éditions Ivrea, Paris,1993.

Clausewitz (von), Carl, Campagne de 1815 en France, Éditions Ivrea, Paris,1993.

Clausewitz (von), Carl, De la guerre, Les Éditions de Minuit, Argument, 1992.

Colin, J. (Capitaine),
La tactique et la discipline dans les armées de la Révolution, Correspondance du général Schauenbourg, du 4 avril au 2 août 1793, paris, Chapelot et cie, 1902. Très bonne analyse de la tactique de l’infanterie française pendant la Révolution qui subsistera jusqu’à la fin de l’Empire. L’édition critique de Jakub Samek, disponible sur internet, mérite un détour pour ceux que le sujet intéresse.

Colin, J. (Commandant),
L’infanterie au XVIIIe siècle, la tactique, Paris, Berger-Levrault, 1907. Complément au précédent, permet de comprendre l’évolution de la pensée et de la pratique de la tactique de l’infanterie de Louis XIV à la Révolution.

Colin, J. (Lt.col.), « La bataille de Montmirail »,
Revue des Études napoléoniennes, no5 janvier-juin 1914 (1914/2). Ma référence pour la bataille de Montmirail. Il s'agit d'une étude minutieuse, sans égal à ce jour.

Correspondance de Schwarzenberg et Blücher en 1814, manuscrit, Fol. 186. Bibliothèque de l’université Jagellonne de Cracovie. Ce manuscrit avait été acquis par la Königliche Bibliothek de Berlin en 1854. Il serait une copie des papiers de Sir Hudson Lowe qui, avant de devenir célèbre comme geôlier de l’empereur déchut à Sainte-Hélène, était officier de liaison au quartier-général de la coalition en 1813-1814. Il a probablement eu accès aux minutes des échanges entre Schwarzenberg et Blücher.

Correspondance de Napoléon 1er, Paris, Henri Plan et J. Dumaine, 1868. Tout est dans le titre!

Curély, Jean-Nicolas,
Itinéraire d'un cavalier léger de la Grande Armée (1793-1815), publié d’après un manuscript authentique par le général Thoumas. Paris, Berger-Levrault, 1887.

Damitz (von), K., Geschichte des Feldzuges von 1814 in dem Ostlichen und nordlichen
Frankreich bis zur Einnahme von Paris
, 1842, Berlin, Ernst Siegfiied Mittler.

Droysen, Johann Gustav,, , , ,,, Das Leben des Feldmarschalls Grafen York von Wartenburg.

Fain,
Manuscrit de mil huit cent quatorze, Paris, Bossange Frères, 1824. Témoin oculaire des faits et gestes de l'Empereur, dont il était premier secrétaire, il livre un récit fort intéressant, mais tout comme Houssaye n'entre pas dans le détail des combats.

Fabvier, Charles Nicolas,
Journal des opérations du Sixième corps pendant la campagne de France en 1814, Paris, Carez, Thomine et Fortic, libraires, 1819. Difficile à trouver. Il propose un survol de la campagne sans aucun jugement sur les actions des acteurs. Son journal contient des états de situation d'effectifs du 6e corps pendant la campagne.

Foch, Ferdinand. Des principes de la guerre : conférences faites à l'Ecole supérieure de guerre, Berger-Levrault & Cie, Éditeurs, Paris, 1903.

Griois, Mémoires du général Griois, 1792-1822, tome II, Paris, Librairie Plon, 1909. Griois a parfois la mémoire qui flanche, mais en tant que commandant de l'artillerie à cheval de la Garde il est un témoin oculaire des évènements livrant un coloré témoignage.

Grouchy (Marquis de),
Mémoires du Maréchal de Grouchy, Paris, E. Dentu, Libraire-éditeur, 1873. Assez détaillé pour le mois de janvier 1814, les deux premières semaines de février sont traitées très succinctement. Dommage.

Guyot, général comte,
Carnets de campagnes, 1792-1815, Paris, Librairie Historique F. Teissèdre, 1999. Il s'agit d'un journal, écrit au jour le jour, sur la selle de son cheval… souvent très sommaire, mais intéressant, il y inscrit minutieusement les déplacements qu’il effectue.

Hiller, Fritz von, Geschichte des Feldzuges 1814 gegen Frankreich unter besonderer Berücksichtigung der Anteilnahme der Königlich württembergischen Truppen, Stuttgart, 1893. La référence sur la campagne menée par l’armée du royaume de Württemberg.

Haegele, Vincent,
Napoléon et Joseph Bonaparte, Correspondance intégrale 1784-1818, Tallandier, 2007.

Henckel von Donnersmarck, Wilhelm Ludwig Viktor, Erinnerungen aus meinem Leben. Zerbst : Kummer, 1846.

Houssaye, Henry, 1814, Paris, Perrin et cie 1921. L'historien majeur de l'époque traitée. Regard lucide sur la situation dans son ensemble, cependant, il n'entre pas très profondément dans le déroulement des combats.

Housset, Georges (Lt-Colonel), La Garde d’honneur, 1813-1814, Paris, Bernard Giovanangeli Éditeur, 2009. Il y a longtemps que j’avais lu un ouvrage de cette qualité sur l’époque napoléonienne en français. Très complet et fouillé, l’auteur a travaillé et recherché son sujet pendant plusieurs années, il couvre les opérations militaires, mais aussi les aspects sociologiques : l’origine des Gardes, le recrutement, etc. Il démystifie plusieurs aspects, comme la valeur au combat, les désertions, etc. Sans oublier LA question : les Gardes d’honneur appartiennent-ils à la Garde ou non? Nous regrettons l’absence d’un index des noms cités…

Houzé, Jean-Paul,
La campagne de 1814, Nantes, Éditions Amalthée, 2010.

Janson, Generalleutenant August von, Feldzuges 1814 in Frankreich (série Geschichte der Befreiungskriege), 1903.

Jomini, Antoine Henri, Précis de l’art de la guerre, Éditions Ivrea, Paris, 1994.

Janson (von), August (Generalleutenant), Feldzuges 1814 in Frankreich (série Geschichte der Befreiungskriege), vol. I, Berlin, 1903.

Jomini, Antoine Henri, Précis politique et militaire des campagnes de 1813 et 1814, publié par le Colonel Leconite, Paris, 1886, Vol. II. Le titre est mal choisi, car il renferme seulement quelques pages sur la campagne de 1814.

Jouquin, Jacques,
Souvenirs et biographie du commandant Parquin, Nouvelle édition critique revue et corrigée, Appendices, bibliographie et index, Paris, Tallandier, 2003. Parquin est un attachant personnage qui, comme Griois, nous livre un témoignage haut en couleur. Lors de la lecture, il faut garder en mémoire que ces souvenirs furent écrits longtemps après les évènements, certaines imprécisions doivent être pardonnées!

Knoepeler, « Le Blocus de Metz en 1814 », in Les marches de l’est, 1909, No 1. p. 67.

Koch, Frédéric,
Mémoire pour servir à l'histoire de la campagne de 1814. Paris, Magimel, 1819. Écrit dans les années qui suivirent la campagne. L’ouvrage contient beaucoup d'erreurs de détails, mais le panorama de l’ensemble de la campagne est l’un des meilleurs écrits à ce jour.

Lachouque, Henri, (commandant),
Napoléon et la Garde impériale. Contient beaucoup d'informations et d'anecdotes. Personnellement, je n'aime pas la vision « surhomme » qui transpire souvent du texte. Puisqu’il n’y a pas ni bibliographie ni notes de bas de page, il est difficile de faire la part entre l’histoire et le roman. Dommage.

Lachouque, Henri, (commandant),
Napoléon en 1814, Paris, les Éditions Haussman. 1959. Idem.

Lamon, Siméon. « Souvenirs d'un Chasseur de la vieille garde de Napoléon premier », in
Soldats suisses au service étranger, Vol. VII, Genève, Jullien, 1916.

Lauthonnye, (commandant de),
Ma vie militaire (1807-1819), Paris, Libraire historique F. Teissèdre, 1996. Mémoires fort sympathiques d’un capitaine commandant de compagnie au 2e Régiment d’Artillerie de Marine.

Lefebvre de Behaine,
La compagne de France, Paris, Perrin et cie. Beaucoup de détails sur les préparatifs administratifs de la campagne. Étude minutieuse des résultats de la conscription. Nombreux tableaux d’effectif. S’arrête malheureusement en janvier.

Levasseur, Octave, Souvenirs militaires d'Octave Levavasseur - un officier d'état-major sous le Ier Empire - officier d'artillerie, aide de camp du maréchal Ney - publés par le Commandant Beslay, son arrière-petit-fils, Librairie Plon, Paris, 1914.

Litre, Émile François, Les régiments d'artillerie à pied de la Garde, le régiment monté de la Garde et le 23e régiment d'artillerie. Notice historique. Plon, Nourrit et cie, Paris, 1895. Magnifique ouvrage, difficile à trouver. Je regrette que l’artillerie à cheval de la Garde ne fasse pas partie de l’étude!

Lochet, Jean A. « Six Days Campaign »,
Empires, Eagles and Lions Magazine, Vols 7 et 10. Intéressante étude répartie sur plusieurs numéros de E&L. Lochet a été supporté par Nafziger. Ils ont fait une visite des champs de bataille et pris des photos. Ils décrivent les évènements tels que vus par les protagonistes, il n'y a pas vraiment de synthèse des deux visions, ce qui est parfois déroutant. Lochet comprend le français, mais ne semble pas avoir consulté Colin pour la rédaction du récit de la bataille de Montmirail-Marchais. Les ordres de bataille ne sont pas toujours précis, par exemple, la présence de Bordessoulle à Champaubert ou de la Jeune-Garde à Montmirail.

Macdonald,
Souvenirs du Maréchal Macdonald, duc de Tarente, Paris, Librairie Plon, 1892. Très sommaire sur les événements du début février. Dommage qu’il ne fasse pas référence aux rapports qu’il a envoyés à l’Empereur (il n’avait peut-être pas intérêt à le faire).

Marmont, Maréchal,
Mémoires du duc de Raguse. Marmont utilise ses mémoires pour régler ses comptes. Il y a du venin dans le texte, à ne pas prendre pour argent comptant. Par exemple, il écrit que seules ses troupes ont participé au combat de Champaubert. À utiliser avec prudence, mais renferme tout de même des éléments dignes d'intérêt.

Martinien, Aristide, Tableaux par corps et par batailles des officiers tués et blessés pendant les guerres de l'Empire (1805-1815), Paris, Charles-Lavauzelle, sans date. Un classique.

Mathieu, Margueritte, Robert,
Dernières victoires, 1814. La Campagne de France aux alentours de Montmirail, Paris, A.&J. Picard et cie, 1964. Remarquable ouvrage, il est malheureux qu'il soit si difficile à trouver. Nouvelle édition à 300 exemplaires en 2003. Imposantes cartes des champs de bataille. Malheureusement, il n’y a pas de tableau d'effectif ou d'ordre de bataille. Ne possède pas une biographie très large et pas beaucoup de références sur l’origine des informations utilisées. Il y tout de même de nombreuses notes de bas de page (ce qui n'est pas courant avec les auteurs Français). Je lui dois beaucoup...

Mauduit, Hippolyte de, « Cent jours d’arrière-garde et d’avant-garde, récit dramatique de l’invasion de 1814 », Carnets de la Sabretache, 1920-21.

Mémoires du maréchal Ney, duc d’Elchingen, prince de la Moskowa, publié par sa famille, Paris, H, Fournier, 1833, 2 tomes. Ces « mémoires » s’arrêtent en 1805. Les études militaires, à la fin du second volume, sont particulièrement éclairantes pour les questions de tactique.

Mikhailofsky-Danielofsky,
History of the Campaign in France in the Year 1814. Le seul ouvrage traduit du russe permettant d’avoir le point de vue d’un analyste russe. Il doit sûrement en avoir d’autres...

Mir, Jean-Pierre,
La bataille de Paris, 30 mars 1814, Dictionnaire des pertes pour l'infanterie et la cavalerie de ligne pendant la campagne de 1814, Paris , Archives & culture, 2004. La structure de l’ouvrage laisse à désirer, c’est dommage. De même, la méthodologie n’est pas bien énoncée, mais contient beaucoup d’informations utiles sur des sujets variés.

Mir, Jean-Pierre,
Mémento sur la campagne de France de 1814, La Grande Armée du 1er janvier au 6 avril 1814, Paris, Archives & culture, 2002(?). Idem.

Muffling, Baron Carl von,
The Memoirs of Baron von Muffling: A Prussian Officer in the Napoleonic Wars (London: Greenhill Books, 1997 reprint of 1851 edition). Traduction anglaise de Aus meinem Leben, Berlin 1851, 1855 et de Beiträge zur Kriegsgeschichte der Jahre 1813 und 1814; die Feldzüge der schlesischen Armee, Berlin 1824. Quartier-maître général de l’armée de Silésie, Müffling nous livre une vision de l’intérieur du quartier général de Blücher. Intéressant, mais difficile à trouver.

Nafziger,George F. The End of Empire: Napoleon's 1814 Campaign, Helion and Company, 2015. Une grosse brique! Malheureusement, le texte est constitué d’un patchwork d’auteurs du XIXe siècle, la plupart Allemands, dont les récits sont parfois contradictoires et reproduits comme tel, sans analyse. Ainsi, la Jeune Garde se retrouve à Champaubert et Montmirail, Bordesoulle aussi et même Lefebvre-Desnouettes (à la tête d’une division de voltigeurs)! Napoléon arrive le premier sur le champ de bataille, Sacken déploie son artillerie derrière L’Épine-aux-Bois, à 3 km du plus proche soldat français, etc. La liste des aberrations pourrait s’allonger longuement… Beaucoup d’imprécisions et de contradictions malgré une profusion de détails, le lecteur s’y perd. En dépit des prétentions de « definitive military studies », on est loin du compte. Au final, seuls les sources et certains ordres de bataille ont un quelconque intérêt. Décevant.

Napoléon,
De la guerre, présenté et annoté par Bruno Colson, Perrin, 2011.

Pelleport, général vicomte de,
Souvenirs militaires et intimes, Paris, Didier & Cie, libraires-éditeurs, 1857.

Petre, F. Lorraine,
Napoleon at Bay 1814, Londres, Arms & Armour Press, 1977. Excellente étude militaire de l’ensemble de la campagne. L’auteur ne s’attarde pas, ou très peu, aux péripéties politiques de la période. Lecture fortement recommandée.

Pigeard, Alain, Dictionnaire de la Grande Armée, Paris, Tallandier, 2002. LE dictionnaire sur la question!

Pigeard, Alain, La Garde impériale, Paris, Tallandier, 2005. Très bel ouvrage (le meilleur? quelques erreurs de fait empêchent de lui décerner ce titre… peut-être pour la deuxième édition!) sur la Garde. Chaque unité est présentée avec beaucoup de détails. J'apprécie particulièrement la reproduction de documents de l'époque. Pigeard est une référence des questions militaires de l’époque napoléonienne. Toutefois, certaines informations sont manquantes. Par exemple, il mentionne que le 7 février 1814, la brigade des éclaireurs est dissoute et chaque régiment rentre dans celui auquel il est attaché, sans mentionner la source. De plus, je n’ai pas trouvé mention de la création de cette brigade…

Philippart,
The Campaign in Germany and France.

Plotho, C.,
Der Kreig in Deutschland und Frankreich in den Jahren 1813 und 1814, 1817, Berlin, Carl Friederich Amelang.

Pawly, Ronald,
The Red Lancers, Anatomy of a Napoleonic Regiment, Ramsbury, Marlborough, The Crowood Press Ltd, 1998. Richement illustré et recherché, sans aucun doute la référence sur ce régiment, il n’y a malheureusement pas de notes de bas de page et d’indications sur les sources. Constitue tout de même un modèle du genre.

Pawly, Ronald, Napoleon’s Red Lancer, Osprey Publishing 2003.

Pawly, Ronald,
Scouts of the Imperial Guard, Osprey Publishing, 2006.

Radhen, Wilhelm von, Wanderungen eines alten Soldaten. I. Berlin, 1846.

Règlement concernant l’exercice et les manoeuvres de l’infanterie du 1er août 1791
.

Quennevat, J.C.,
Atlas de la Grande Armée, Paris-Bruxelles, Ed. Sequoia, 1966. Magnifique ouvrage. Mériterait une nouvelle édition en couleur!

Sanò, Antonio, Storia del 113° Reggimento di Fanteria di Linea Francese, Aracne Editrice, 2014. Remarquable étude sur ce régiment qui, malgré son nom, était composé majoritairement d’Italiens.

Ségur, Philippe-Paul (général, comte de), La Campagne de France, du Rhin à Fontainebleau, Éd. De Crémille, 1969. Récit d'un témoin de l'époque. Ségur commandait une brigade de Gardes d'honneur, beaucoup d'anecdotes très bien écrit, il s’agit de mémoires et d’une analyse, mais Ségur n’avait pas accès à beaucoup d’archives.

Sporschill, Johann,
Die große Chronik. Geschichte des Krieges der Verbündeten Europa's gegen Napoleon Bonaparte, in den Jahren 1813, 1814 und 1815. Braunschweig, Westermann 1841. Sans avoir lu l’ouvrage au complet, je m’en remets au commentaire de Bogdanovich : La seconde partie contient la description détaillée de la campagne de 1814 avec l’indication des sources. Mais, malheureusement, l’auteur n’est pas exempt de partialité en faveur de Schwarzenberg et des Autrichiens.

Thoumas (général), Le général Curely : itinéraire d’un cavalier léger de la Grande Armée (1793-1815), publié d’après un manuscrit authentique, Berger-Levrault et cie Éditeurs, Essai historique, 1887.

Thoumas (général), « Les 3 Colbert », dans Les Grands cavalier du 1er Empire, Berger-Levrault et cie, 1890.

Tranié, Jean. et Carmigniani, J. C. Napoleon - 1814 La Campagne de France, Paris, Pygmalion, 1989. Splendide ouvrage, probablement le mieux illustré. Nous regrettons toutefois la pauvreté des cartes. Et tout comme avec Lachouque, roman et histoire s’entremêlent...

Uffindell, Andrew, Napoleon 1814: The Defence of France, Pen & Sword Military, 2009. Découverte très intéressante que ce Uffindel! Ces deux ouvrages (voir le suivant) sont originaux et emmènent le lecteur sur des terrains peu connus. Dépasse les redites trop souvent d’actualité en ce bicentenaire de la campagne de France. Très fouillé, imposante biographie qui ne se limite pas aux traductions anglo-saxonnes. Ce livre vaut le détour.

Uffindell, Andrew,
Napoleon's Immortals: The Imperial Guard and it's Battles, 1804-1815, Spellmount Publishers Ltd , 2007. Son récit de la bataille de Montmirail comporte quelques erreurs mineures, mais il s’agit de l’un des plus intéressants que j’ai lu.

Vérillon (commandant M.), Les Trophées de la France, Paris, Leroy, 1907.

Wartenberg, Graf Yorck von, Napoleon als Feldherr, Tome II, Ernst Siegfried Mittler und Sohn, Berlin 1888.

Weil, Maurice-Henri (commandant),
La Campagne de 1814, d'après les documents des Archives impériales et royales de la guerre à Vienne, Paris, Librairie militaire de L. Baudoin, 1892.
Parfois difficile à suivre étant donné l’ampleur du travail. Très fouillé, remarquable.

Zaluski
(général comte) Józef Henryk, Les Chevau-légers polonais de la Garde en 1813 et 1814. Carnet de la Sabretache - Revue d’histoire militaire rétrospective, Volume 6, Paris Berger-Levrault et cie, 1898.

Zelle, W. 1814 : Der Zusammenbruch des ersten Kaiserreichs. Leipzig, 1906.


P1020771



Ouvrages que j'aimerais consulter - 'Wish list'
(mais qui demeurent inaccessibles - si jamais une âme généreuse passant par le SHAT pouvait me procurer une copie, je lui en serais infiniment reconnaissant)



Berthier, Registre d’ordres, SHAT, 2083. Le registre de Berthier en 1813 a été publié, celui de 1814 le mériterait aussi!

Brahaut (colonel) Tableau récapitulatif de l’armée française au 25 janvier 1814, 1M 708, cité par Housset.

Grosjean, Edgard,
Autour de la bataille de Montmirail, 2e ed. Châlons, 1905.

Lanrezac, chef de bataillon d’infanterie, La Rothière et Montmirail, Cours de stratégie et tactique générale, École supérieure de guerre, 1893-1895.

Lécrivain (L.),
La Bataille de Montmirail (11 février 1814), Montmirail, Imprim. Dart, 1911.

Précis des manœuvres exécutées par Napoléon sur le flanc gauche de l‘armée de Silésie, depuis le 10 jusqu’au 14 février 1814, par le lieutenant Pisani Ferri, lieutenant d’état-major détaché au 17e de ligne (1M 701). Ouvrage cité par Housset.

Sources documentaires concernant l'histoire du régiment des Chevau-Légers de la Garde de Napoléon I. [1807-15.] D'après des manuscrits originaux et des documents édités. Publiées et précédées d'une préface par A. Rembowski. Préface en français par MM. C. Przecławski et le Lieut.-Colonel E. Titeux. Enrichies de gravures et de fac-simile.

Relation du lieutenant Péchin du 6e cuirassiers, détaché à l’état-major, sur la campagne de 1814 jusqu’au 15 février (1M 702). Ouvrage cité par Housset.

Zweguintzow, Wladimir, L'Armée Russe, Paris.






lfranceVER2