À propos de l’organisation et des effectifs de la cavalerie de la Garde en février 1814

Les campagnes de 1813 et 1814 peuvent être nommées sans flatterie campagnes
de la Garde Impériale, puisque, presque toujours, elle fut sur le champ de bataille.

– Chevalier,
Souvenirs, p. 286

Detaille_GrenadierCheval
De manière générale, la composition de l’armée française pendant la campagne de France demeure très fragmentaire. Je compte ici m’attarder à la composition des divisions de cavalerie de la garde au début de février 1814, des lacunes importantes sur leur composition apparaissent dès que l’on y regarde de près.

Première partie

Deuxième partie

Troisième partie

Quatrième partie


Complément de lecture, sous un angle légèrement différent, voir le très intéressant article de Diégo Mané, La Cavalerie de la Garde en 1814, “un vrai panier de sabres”

lfranceVER2