Bilan

Exceptionnellement dans cette campagne, l’Empereur possède à Champaubert l’avantage du nombre. De plus, il possède une nombreuse cavalerie face à un adversaire qui en est dépourvu. L’issue de l’engagement ne faisait pas de doute. Tout au plus, Olsufiev aurait pu sauver une partie de son armée en décrochant plus tôt. Sachant Sacken pas très loin de Montmirail, l’Empereur ne l’aurait pas fait poursuivre vigoureusement.

Les pertes françaises s’élèvent à quelques centaines d’hommes. Les Russes ont perdu autour de 3000 hommes et une dizaine de canons. Trois jours plus tard, ils seront 1500 à Vauchamps, réorganisés sous les ordres de Udom II. Quatre généraux ont été fait prisonnier, dont Olsufiev, qui mangera le soir même à la table de l’Empereur.




Pasted Graphic 2
GUDIN, Bataille de Champ-Aubert, gagnée par Napoléon, le 10 Février 1814.

lfranceVER2